Le millésime 2017

C’est toujours très intense pour un négociant de superviser les vinifications et les assemblages à l’échelle de toute une région ! Cela va du Languedoc à la Provence en passant par la vallée du Rhône.

2017 sera un grand millésime dans l’ensemble marqué par le gel du printemps et la sécheresse de l’été. L’état sanitaire des parcelles suivies était vraiment top, mais les rendements ne seront pas au rendez-vous.

A Bandol, nos coups de cœur se porteront cette année sur les blancs et les rosés exceptionnels, les rouges 2017 n’auront pas la structure tannique des précédents millésimes et nous paraissent plus souples que d’habitude. Les mourvèdres ont été très réussis et adaptés cette année.

En côtes de Provence, nous allons travailler avec la totalité de nos partenaires habituels pour compenser les déséquilibres du à la sécheresse (secteurs de Bandol, de Hyères et de l’arrière pays provençal). Egalement très beaux rosés et blancs.

Enfin, nous avons eu le privilège de déguster les vins 2017 de Hervé Bizeul au Clos des Fées. Sur le Roussillon les rouges seront très très grands (pas de sécheresse pénalisante), la parcelle de Pinot noir commence à vieillir et à donner des résultats magnifiques, nous y retrouvons un toucher de bouche (dans la qualité des tannins) qui rappelle les grands crus plus au nord !

Les carignans seront également très beaux et c’est toujours très étonnant  de voir comment ils s’expriment de manière différente de chez nous en Provence (où nous trouvons qu’ils sont top en assemblage mais rarement seul en monocépage).

Merci Hervé pour les olives et les échanges de vins (dont une petite Sibérie que nous boirons avec joie !) http://www.closdesfees.com/fr/accueil.php

Hervé Bizeul dans son nouveau caveau de Rivesaltes

Et merci à la nature et aux vignes pour leur générosité qui nous permet de faire ce métier passionnant.

Posté dans Bandol, Blanc, découverte de vins, Nowat rouge, Vignerons, Vin du pays d'oc, Vins


Guide Bettane et Desseauve 2018

Beaucoup de gratitude en ce moment… déjà la nature nous permet d’obtenir un millésime 2017 exceptionnel en qualité (bien que les volumes soit faibles).

De plus les guides vins sont plutôt très positifs sur notre démarche et sur notre gamme… Le Bettane Desseauve 2018 nous as nommé parmi les producteurs de Provence de l’année !!!

guide vins

Pour ce qui est des notes des vins, elles sont aussi exceptionnelles. Tout d’abord, je tiens à préciser que le plus important bien sur, ce ne sont pas les notes mais plutôt les avis de nos clients. Ce sont eux qui boivent les vins, les apprécient et les partagent ! Ce sont eux les vrais juges. Cependant, le système de note est aussi utile pour y voir plus clair dans l’offre pléthorique des vins que l’on a aujourd’hui.

Merci à Birte Jantzen qui a dégusté notre gamme à notre cave de la Garde en Provence.

Merci à messieurs Bettane et Desseauve pour leur suivi depuis 2004 où ils nous avaient nommés révélations de l’année aux côtés des Cosses Maisonneuve de Cahors, de Laurent Maynadier de Fitou, de Richard Leroy en Anjou, des Brett brothers en maconnais, d’Agathe Bursin en Alsace etc… Belle brochette de vigneron de qualité plus de 10 ans plus tard !

La cuvée “Très Longue Macération” (abréviée TLM pour les connaisseurs) rouge 2015 obtient la meilleure note de tous les vins de Provence cette année ! 17,5/20.

Seulement 3 producteurs ont obtenus cette note : nous en AOC Côtes de Provence, Pibarnon en Bandol et Hauvette en Baux de Provence.

3 formats

La cuvée “the last One” 2015 rouge obtient la deuxième meilleure note (après TLM donc) de tous les Côtes de Provence !!! avec 17/20

Beau doublé !

En relisant mes articles archives du blog Dupéré Barrera voici ce que j’écrivais en août 2009 :

Commentaire du guide Bettane Desseauve sur la cuvée TLM 2006 !!!  “cette cuvée est l’un des rouge les plus harmonieux de Provence ; Nez d’olive noire, attaque en bouche suave, tannins puissants et élégants, beaucoup de style avec une fin sur le cassis et les herbes de Provence”

Note : 16,5/20 seul vin rouge de l’AOC a obtenir cette note maximale que l’on retrouve avec le Trévallon 2006 ou le Tempier 2007 pour citer deux mythes de notre région (mais sur des AOC voisines Baux de Provence et Bandol).”

Comme si l’histoire se ré écrivait. Trévallon et Tempier hier, Hauvette et Pibarnon aujourd’hui, TLM toujours !  et si TLM était depuis 2001 la petite perle cachée des grands vins de garde de Provence ?

Posté dans journaliste, Vins


Guide de la RVF 2018 des meilleurs domaines

Comme chaque année, il y a un peu de fébrilité chez beaucoup de vignerons et négociants pour savoir s’ils seront dans le guide vert des meilleurs vins de France édité par la RVF sous l’égide d’Olivier Poussier.

guide vin

Certains entrent, d’autres sortent, certains perdent une étoile et d’autres comme nos collègues les Tarlant, (en Champagne) les Cosse Maisonneuve (en Cahors), les Essa (Buisson Charles à Meursault) gagnent deux étoiles ! Félicitation à eux !

texte rvf

Pour notre part, nous sommes très heureux d’avoir une étoile avec de très belles notes et commentaires notamment sur nos cuvées de Côtes de Provence rouge Très longue macération 2015 et 2012 (16/20 !)  et sur la cuvée “the Last One” rouge 2015 élevée en œuf béton. Photo ci dessous d’Alexis Goujard, journaliste à la RVF qui prend en photo son coup de cœur the Last One :

journaliste

etiquette vin

Posté dans Bandol, Blanc, Bourgogne, découverte de vins, journaliste, Vignerons, Vins


RVF les meilleurs blancs de la Méditerranée

La revue du Vin de France sort ce mois de juillet 2017 avec un très bel article sur les grands blancs de Méditerranée. L’idée des journalistes est de “sélectionner de la Corse au Roussillon, les vignerons ambitieux qui révèlent avec le plus de bonheur leur terroir”.

couverture revue

Seulement 40 vins ont été retenus et notés. Pour la Provence 14 représentant avec les appellations phares que sont Palette, Bellet, Bandol et Baux de Provence.

Le meilleur Côtes de Provence et le meilleur rapport Q/P est notre cuvée 100 % ugni blanc 2015 du Clos de la Procure avec la note de 15.5/20. Même note pour notre confrère Peter Ficher des Coteaux d’Aix (Château Revelette – le grand Blanc 2015 que j’apprécie beaucoup).

Bravo aussi à Christophe Durdilly du domaine de Croix Rousse qui présente le meilleur vin de Pays du Var blanc (14.5/20) sur un terroir assez proche du Clos de la Procure dans le centre Var à influence maritime (et encore merci à lui de nous avoir aidé pour le pressurage de notre blanc).

Voici le commentaire des journalistes Pierre Citerne et Alexis Goujard pour le Procure blanc 2015 :

“Evoluant finement vers des notes de garrige et d’hydrocarbure, ce jus mûr est marqué par une puissance solaire, mais ciselé par l’acidité naturelle de l’Ugni. Un impressionnant 2007 dégusté en mars laisse entrevoir un beau potentiel de garde.”

Une cuvée que l’on peut retrouver sur les deux seules tables 3 étoiles Michelin du Var (La Vague d’Or d’Arnaud Donckele) et des Bouches du Rhône (Gérald Passedat le Petit Nice) !!! Vive l’Ugni Blanc en Provence !

Posté dans Blanc, découverte de vins, domaine du Clos de la Procure, journaliste, Restaurant, Vignerons, Vins


Cuvée Rol 36 un blanc rare de Provence

En 2001, lorsque nous avons commencé à vinifier nos premières cuvées Dupéré Barrera, nous avons pu faire énormément d’expériences (vins natures sans soufre, vins oranges, Très longue macération, élevages semi oxydatifs sur vins blancs et rosés, vin de glacière liquoreux, parcellaires extrêmes, etc…)

La cuvée Rol 36 est peut-être le seul Côtes de Provence de 2001 qui se bonifie encore avec le temps. Mais en réalité même si les raisins provenaient de l’AOC, 100 % rolle (ou vermentino) à petit rendement en légère surmaturité, l’élevage en fut durant 36 mois non ouillé nous as amené à le déclasser en vin de France (à l’époque vin de Table de France). Cool de se remémorer cette époque 15 ans avant le mouvement des vins oranges/nature/sans soufre/bio que l’on observe aujourd’hui !

Nous en reparlons aujourd’hui car nous venons de recevoir un beau témoignage sur cette cuvée en ce mois de mai 2017.

bouteille de rol 36

Merci à David pour ce message nourrissant et gratifiant, je le retranscris intégralement tel que reçu ce jour :

“On s’est rencontrés récemment au salon de Maître de Chai dans le vieux port de Montréal. Je suis barman du restaurant “Chez Victoire” et vous m’aviez parlé du fameux Rol 36 dont il nous restait une orpheline. J’ai réussi à la vendre ce soir et les clients ont adoré !

Une très belle expérience, selon leurs dires. Je l’ai goûté à l’ouverture et, effectivement, c’était toute une aventure en passant par des fruits secs, fruits jaunes et une sensation d’eau de vie.

J’en aurais commandé moi même sans hésitation! En bouche on aurait dit un vin jaune avec la sensation veloutée d’un liquoreux mais sans le sucre résiduel. La robe était d’un espèce de vieil or/bronze tirant sur le rosé.

Bref, Bravo!”

Posté dans Blanc, découverte de vins, Maitre de Chai, Québec, Restaurant, Salon, Vins, Voyage


Notre rosé 2016 en avant dans la Revue du Vin de France

La Revue du Vin de France RVF du mois de mai 2017 vient de sortir.

couverture rvf

Elle met en avant une sélection des 100 meilleurs rosés de France. Notre cuvée “En Caractère” 2016 se distingue comme l’un des meilleurs rapport Q/P de cette sélection. C’est, en effet le seul Côtes de Provence qui obtient la note de 15/20 à moins de 10 euros (9 euros exactement !).

Voici le commentaire de dégustation : “Très juteux et épicé, il sera une gourmandise rayonnante cet été.”

Notre objectif, cette année est de développer la gamme “En Caractère” qui se situe entre 9 et 10 euros TTC prix public et qui a pour ambition d’être le plus représentatif du réel potentiel de notre AOC Côtes de Provence trop encore sous évalué.

Merci à Alexis Goujard pour son travail de terrain en Provence qui permet de mettre en valeur nos terroirs sudistes.

Posté dans découverte de vins, journaliste, Maitre de Chai, Vins


Article en anglais sur les grands rouges de Provence

Voici l’intégralité en anglais de l’article de Bill sur les grands rouges de Provence publié ce mois-ci dans les médias canadiens  “WineAlign” et “chacun son vin”. Bill était venu nous rencontrer en Provence il y a quelques temps pour découvrir les terroirs de notre belle région qui ne produit pas heureusement que du rosé !

The other wines of Provence by Bill Zacharkiw

When one imagines Provence, it’s hard not to think rosé. And for good reason. It is one of the wine world’s most successful wine styles. Not only is it a massive commercial success for the wineries, but it has spawned copycats the world over, each looking to out do the next in terms of an even paler colour, even more nuanced fruit.

So it’s easy to overlook the other wines. Provence does in fact make white and red wines, and many of them are exceptional.

What is a Provencal red? They share a typicity with other Mediterranean red wines – dark fruits with notes of garrigue, or the wild herbs and flowers which grow in the countryside. But there is a finesse in these wines that separate them from many other southern reds.

The three main appellation are Côteaux Varois, Côteaux d’Aix-en-Provence and Côtes de Provence. Depending on where you are, you will have some variation between a blend of grenache and syrah alongside cabernet sauvignon and mourvedre.

Côtes de Provence is the largest appellation and most diverse. Within sub regions, like Fréjus, La Londe and Pierrefeu, each with their own soil type. I loved the syrah from Pierrefeu, and La Londe, right by the coast, is ideal for mourvedre. The 2013 Chateau la Tour de L’eveque is a brilliantly robust wine that typifies this mix between fruit and interesting aromatics. On a more reserved note, Dupéré-Barrera’s 2014 Côtes de Provence is an earthier, more elegant choice. And if you want a great entry level wine, the 2015  Côteaux Varois from Chateau La Lieue won’t disappoint.

bouteille de cote de provence rouge procure

The two jewels for red wines might be the northern part of Coteaux d’Aix-en-Provence and Bandol. In the Aix, clay and limestone covers much of the appellation. Of all the Provence appellations, it produces the least amount of rosé. In the northern part of the appellation, the cooler temperatures are ideal for producing well structured red wines and there is a higher proportion of cabernet sauvignon. The wines are very refined and have serious ageability. As a common thread, I find lots of spice and herbal notes like mint and lavender.

Try the 2013 Chateau Romanin, Baux-de Provence  for a blend of the Rhone varieties, led by syrah and gernache, with cabernet sauvignon. One of my favourite red wines comes from Peter Fischer, who at Chateau Revelette produces amazing complex and finessed wines. The 2014 Coteaux d’Aix is absolutely brilliant. If you aren’t afraid to spend $38, then I strongly suggest you try Fisher’s 2014 Grand Rouge. It is a staple of my cellar and ages with amazing grace.

 

In Bandol, the mourvèdre grape can “have its feet in the water and see the sea,” as the local axiom goes for describing the ideal terroir for Mourvedre. The reds show dark fruits, fine tannin and can age with the best of the world’s red wines. If you want a taste, try the 2014 Cuvee India from Dupere-Barrera or for a wine with a bit more age, the 2012 from Domaine de Gros Noré.

Bouteille Dupere-Barrera Bandol Rouge

As a bonus, for those of you interested in organic wines, this is one of the regions with the highest percentage of organically grown grapes in the world, especially for “quality” wines. The reason is the climate. It’s warm, but never hot, and humidity is very low because of the mistral winds which constantly blow. So organic viticulture is relatively easy. Bravo to all those many wineries that have taken that step.

So with rosé season around the corner, get into that Provence frame of mind with some delicious and unique reds.

Bill

Posté dans Bandol, domaine du Clos de la Procure, journaliste, Maitre de Chai, Québec, SAQ, Vins, Voyage


Restaurant la Ferme ste Cécile à Moustiers

La saison redémarre en Provence. On s’installe en terrasse autour d’un bon blanc de Bourgogne à la ferme Ste Cécile, restaurant intime et tellement humain du couple passionné Catherine et Patrick Crespin.

poisson

Toujours la même formule avec quelques choix en fonction des arrivages du jour (aujourd’hui des rougets), du grand art assez différent des restaurants étoilés et qui mérite le détour au lac de Ste Croix à Moustiers Ste Marie village de potiers de haute Provence.

Excellente déclinaison autour de l’agneau en accord avec un Cornas boisé (cuvée prémice 2013 de Durand sur le fruit). Ce qui top avec ce restaurant, c’est qu’il est maintenant possible de choisir un Bandol cuvée india en rouge rosé ou blanc de Dupéré Barrera voire pour un rapport Q/P imbattable les cuvées en caractère Côtes de Provence dans les 3 couleurs également !

Posté dans Bandol, Blanc, Bourgogne, découverte de vins, Restaurant, Rosé, Vins, Voyage


Visite journaliste de la revue du Vin de France

C’est la première année que nous avons la visite à une semaine d’intervalle des plus grands médias vins français (la semaine dernière c’était Birte Jantzen pour Bettane et Desseauve) ; hier nous recevions Alexis Goujard de la RVF Revue du Vin de France qui vient en Provence déguster les meilleurs vins pour son spécial millésime.

L’occasion pour nous aussi de refaire un point sur le très réussi millésime 2016. Cette année nous avons sorti un très grand et rare Bandol India Blanc 2016. Le Nowat blanc 2016 est encore en élevage mais la matière est là, l’équilibre aussi.

Les rosés 2016 (Bandol et cuvée en caractère) ont du fond et de l’allure ! Vivement l’été !!!

Les rouges sont encore des bébés sur fûts. Les 2015 se goutent bien notamment la cuvée “the Last one” à base de grenache et le TLM 2015 en pré assemblage avant une mise prochaine !

journaliste

Pour le plaisir et pour montrer le potentiel des grands vins de Provence, nous aimons toujours sortir de la cave des bouteilles de plus de 10 ans comme ce Côtes de Provence ugni blanc 100 % du Clos de la Procure 2007 en pleine forme (ici pris en photo par Alexis Goujard devant nos fûts de nowat 2015)

Posté dans Bandol, Blanc, découverte de vins, journaliste, Nowat rouge, Rosé, Vins


Cuvée TLM à l’honneur : Spécial Provence de la RVF de mars 2017

La Revue du Vin de France de mars 2017 vient de sortir avec un très bel article de fond sur les vins de Provence. Cela va bien sûr des appellations Bandol aux Bellet de Nice en passant par l’AOC Côtes de Provence.

couverture rvf mars 2017

Deux de nos vins figurent en très belle position : pour les vins rouges, la cuvée sélectionnée par Alexis Goujard, journaliste à la RVF, est la TLM “Très Longue Macération” 2012. Cette bouteille arrive première parmi les rouges de l’appellation Côtes de Provence !

Elle obtient la meilleure note, soit 16/20 ! Quoi d’autre est possible ? Comment ça pourrait être encore mieux que cela ? J’aime beaucoup poser ces questions qui sont ouvertes et permettent de créer un futur plein de possibles !

Voici le commentaire “Dès leur installation en 2000, Dupéré Barrera ont construit leur notoriété sur les rouges… leurs Côtes de Provence rouges et leurs Bandols sont élevés de 16 à 18 mois avec le moins d’intervention possible afin d’exprimer les saveurs franches de garrigues. Les rosés s’inspirent de cette approche saine et gourmande…”

3 formats

TLM rouge côtes de Provence 2012 noté 16/20 “cet assemblage Mourvèdre syrah et cabernet sauvignon exprime les arômes mûrs du Sud”

rosé bandol

Bandol rosé 2015 cuvée India coup de cœur de la rédaction noté 14.5/20 “un rosé très proche du fruit…”

 

Posté dans Bandol, journaliste, Québec, SAQ, Vins