Gastronomie québécoise : l’orignal

Ce qu’il y a de bien lorsque l’on voyage à Québec, c’est que le midi, on travaille en visitant des restaurants pour faire découvrir nos vins et notre démarche. Le soir, c’est différent… on profite de la famille et d’une cuisine plus…

En l’occurence, il s’agit de filet d’orignal, c’est de la viande sauvage du bois. Puissante, pleine de saveurs et qui mérite un accompagnement simple. L’important, c’est la cuisson.

Filet d'orignal dans une poele

Bref, ici au Québec, il y a beaucoup de chasseurs et si vous n’êtes pas chasseur alors, il y a de fortes chances d’avoir de la famille, un ami ou un voisin chasseur pour partager ses prises.

Bourgogne rouge

Accompagnement avec un Bourgogne rouge de rené Bouvier chapitre 2011 que nous avions rencontrés l’an dernier à la grande dégustation de notre importateur/Agent le Maître de Chai INC.

L’accord était à l’avantage du plat, on a ensuite tenté un nowat rouge côtes de Provence 2011 et là, la richesse du millésime et la qualité des tannins ont permis de trouver une harmonie délicieuse.

Prochaine fois, on essayera un vieux millésime du domaine du Clos de la Procure ;-).

Posté dans Bourgogne, Québec, Vins

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

*